Le pilier 1 : Culture

La culture appartient au domaine de la formation des consciences citoyennes. En ce sens, elle doit être entièrement dédiée au projet commun d’humanité. Ce projet passe par l’apprentissage du « nous » et d’un rapport plus étroit avec l’être plutôt qu’avec l’avoir. Les divertissements ont leur place dans la société citoyenne lorsque l’organisation sociale est satisfaisante pour toutes et tous. Avant cela, chaque citoyen est un agent actif de l’harmonie...

Le pilier 2 : Gouvernance

La gouvernance appartient au domaine de la représentativité des consciences et du pouvoir citoyen. Elle est garante de l’harmonie et de l’organisation démocratique en faveur du bonheur, de la co-responsabilité et du développement perpétuel des consciences citoyennes. La gouvernance s’établit par et pour les citoyens. Les processus de gouvernance et les résolutions sont accessibles et doivent pouvoir être argumentés, en tout temps...

Le pilier 3 : Ecologie

L’écologie appartient au domaine des co-responsabilités et de la haute conscience partagée. La crise écologique que nous sommes en train de vivre est réelle et nécessite des réactions urgentes, internationalement concertées et extrêmement concrètes. Il nous faut reconquérir la logique du temps long, des circuits courts, mais surtout l’idée forte que tout est interdépendant. L’écologie est le reflet des usages du monde. Ainsi...

Le pilier 4 : Economie

L’économie appartient au domaine de l’organisation de la production et de la circulation des biens et des services. Outre la détermination des prix et des lois de l’échange, l’économie est le domaine des répartitions. Aujourd’hui, ce domaine s’autogère grâce à la logique du marché. On parle d’économie néolibérale ou capitaliste pour signifier la primauté de l’économie sur l’organisation sociale des sociétés et sur leur système des valeurs.