NOTA BENE: sur tout le site, le masculin est utilisé sans discrimination, dans le seul but d’alléger le texte.

Né d’une initiative spontanée et collective le 14 septembre 2010, le réseau consciences-citoYennes est tantôt un cercle d’influences et de réflexions critiques, tantôt un mouvement politique. Basé dans le canton de Vaud en Suisse, consciences-citoYennes entend mener des réformes de fond afin de rétablir le lien entre individualité et collectivité. En tant que parti politique d’avant-garde, c’est donc à la régénération intégrale du modèle de société que le réseau œuvre.

Pour parvenir à cet objectif, le réseau consciences-citoYennes part de l’idée que les changements que nécessite notre époque impliquent des recettes qui, à première vue, semblent utopiques, des idées innovantes et ambitieuses sur la base desquelles nous pourrons parfaire notre humanité. Pour être conséquents et réussis, ces changements ne peuvent pas se limiter à des détails dans le fonctionnement des sociétés occidentales contemporaines. C’est pour cette raison que notre réseau a pour horizon politique l’édification d’un modèle alternatif de société. Ce modèle que nous proposons et que nous nommons « civilisme » n’est, cependant, pas uniquement régional ou national ; par sa rationalité, il se veut également international.

Sur le plan politique, notre priorité est l’éducation citoyenne et, à travers elle, la réforme de l’enseignement public. En effet, selon nous, l’éducation forme le citoyen qui, en retour, détermine les valeurs de la société. Sur ce, nous soutenons que ce cycle doit être davantage conscientisé et l’enseignement public revu pour correspondre non plus seulement à des critères scolaires, mais à des critères sociaux de coopération active et co-responsable. Autrement dit, il nous faut sortir de l’individualisme économique dans lequel nous sommes aujourd’hui empêtrés pour épouser des formes plus cohérentes et plus justes de vivre-ensemble.

 

Notre slogan : On ne nait pas citoyen, on le devient !

Notre programme tient sur quatre piliers. Il s’agit, à travers ces piliers et par des mesures que nous présentons dans notre programme (cf. page dédiée dans le menu), de toujours avoir à l’esprit cette question : dans une société juste, comment ceci ou cela se présenterait ? En lisant cependant notre programme, le lecteur percevra vite qu’on ne cherche pas à correspondre à « la réalité » du moment. Cette réalité que certains tiennent pour un absolu est constituée de représentations individuelles et collectives. C’est du reste pour cette raison qu’on donne autant d’importance, dans notre programme, à la culture. La culture étant, de manière très synthétique, ce qui forme les représentations.

Le pillier 1 : Culture

Programme en faveur de l'éducation citoyenne

Le pillier 2 : Gouvernance

Programme en faveur de la représentativité démocratique

Le pillier 3 : Ecologie

Programme en faveur de l'équilibre des écosystèmes

Le pillier 4 : Economie

Programme en faveur de la justice sociale

Notre stratégie

Pour parvenir à mettre en place ces piliers, le réseau entend d’une part dépasser le fatalisme qui voudrait qu’il n’y ait pas d’alternative au modèle de société actuel et, d’autre part, promouvoir des idées qui peinent à recevoir l’adhésion de la pensée dominante, mais qui ont un support politico-théorique extrêmement pertinent pour la construction d’un ordre social juste.  

A la base de nos revendications

Le réseau consciences-citoYennes conçoit le monde occidental contemporain comme profondément désuni et déséquilibré. Comme nous l’expliquons dans notre page d’accueil, cette situation est en lien direct avec un modèle socio-économique qui génère un type de personnalité narcissique. Outre les conséquences psychiques et interpersonnelles de ce modèle, il impacte…

Organigramme

Le réseau consciences-citoYennes fonctionne avec un organe exécutif nommé « cercle citoyen », une assemblée citoyenne et des sympathisants. Le cercle citoyen est, notamment, constitué d’un coordinateur général. Avec l’assemblée citoyenne, le cercle citoyen réunit les idées collectives et produit le contenu du réseau en définissant sa ligne politique. Cette ligne est évolutive.