Notre programme en un clin d’œil

Certaines propositions ci-dessous présentées peuvent être aisément comprises par elles-mêmes, tandis que d’autres nécessitent de tenir compte de l’interdépendance et de la complémentarités des propositions faites dans les autres piliers. Nous exposons tout de même ces propositions comme valables par elle-mêmes afin de permettre aux visiteurs d’avoir un bref aperçu de notre ligne politique et de l’horizon sociétal qui s’y trouve. Par conséquent, pour mieux les comprendre, nous invitons le visiteur à prendre le temps nécessaire de lire le préambule au programme, le programme tel que formulé à travers ses quatre piliers et, éventuellement, les autres pages de ce site.

Pilier 1_Culture

L’axe principal de notre mouvement, c’est l’éducation citoyenne. D’ailleurs, la plupart des propositions ne peuvent être pleinement comprises qu’à la lumière de cette revendication première. Si notre priorité politique se situe à ce niveau, c’est parce que nous pensons que l’enseignement public nécessite d’être réformé pour corresponde aux valeurs sociales de nos quatre piliers. Aujourd’hui, au contraire, l’enseignement proposé correspond à une idéologie économique individualiste. Il s’agit de dépasser ce paradigme. En plus des matières scolaires, nous proposons que l’enseignement public transmette à ses apprenants la culture de la coopération sociale, de l’harmonie de la co-responsabilité citoyenne. L’école doit ainsi fonctionner comme une mini-société, une organisation collective dans laquelle chacun coopère consciemment et activement au bien commun.  

Pilier 2_Gouvernance

Nous adopterons le tirage au sort comme moyen constitutionnel de désignation des représentants du peuple. Il s’agit, ainsi, de faire en sorte que toutes les catégories sociales soient représentées dans l’exercice du pouvoir. Par là, il s’agit également de sortir de cette logique compétitive qui place les individus les uns contre les autres. Par la mise en place du tirage au sort, nous espérons modifier nos liens au pouvoir, à la hiérarchie et à un certain narcissisme.

Pilier 3_Ecologie

Nous mettrons en place un programme politique plus à même d’atteindre une neutralité carbone d’ici 2030. Pour ce faire, nous proposons que plusieurs commissions citoyennes soient constituées, au plus vite, pour définir la planification des mesures à mettre en place. Ces commissions seront composées pour la moitié d’experts indépendants, c’est-à-dire d’experts qui sont étrangers à tous conflits d’intérêts, et pour l’autre moitié de citoyens volontaires. Toutes ces commissions auront pour mission de réfléchir à une décroissance planifiée et à un catastrophisme éclairé. En effet, nous partons de ces constats scientifiques selon lesquels il nous faut nous préparer à d’importantes crises en lien avec la dérégulation des écosystèmes. A chaque fois, ces commissions devront proposer au Conseil fédéral – sans passer par l’étape de validation de l’organe législatif – des mesures concrètes. Ces mesures devront être progressives et commencer par des campagnes auprès des populations afin qu’elles comprennent la nécessité des changements proposés.

La première commission aura pour mission de réfléchir à la sortie anticipée du nucléaire. Cela signifie de réfléchir à une baisse de régime quant à l’utilisation de l’électricité. Cela implique d’évaluer ce qui est nécessaire et ce qui ne l’est pas. L’armée pourra être mobilisée pour éteindre et sécuriser les centrales.

La deuxième commission aura pour mission de réfléchir au projet d’économie circulaire.

La troisième commission aura pour mission de réfléchir à des projets concrets en faveur d’un réseau électrique fonctionnant à 100 % grâce aux énergies propres. Il s’agira, pour cette commission, d’imaginer un monde sans énergie fossile, et ce avant que celle-ci vienne à manquer. Il ne s’agit pas, pour cette commission, de réfléchir à rendre le modèle consommatoire actuel durable. Écologiquement, il ne l’est pas. Le développement durable est, en ce sens, complètement utopique. Il s’agit plutôt de réfléchir à des méthodes énergétiques « low tech » ou basses technologies. Il nous faut, en effet, faire le deuil de nos comportements consommatoires.  

La quatrième commission aura pour mission de réfléchir à un plan de rénovation thermique des bâtiments privés et publics.

Pilier 4_Economie

Nous instaurerons un système économique qui garantisse à tous un revenu citoyen de base. Ce revenu est un dividende social versé à tout individu dès 18ans résidant légalement sur le territoire national. Le but de ce revenu est, d’une part, de diminuer les inégalités sociales notamment en éradiquant la pauvreté et, d’autre part, de libérer les citoyens du dictat économique de la rentabilité et de sa logique. En complément à ce revenu, le citoyen professionnellement actif reçoit un salaire qui est nationalement indexé selon sa fonction.