Notre stratégie

Pour parvenir à mettre en place ces piliers, le réseau entend d’une part dépasser le fatalisme qui voudrait qu’il n’y ait pas d’alternative au modèle de société actuel et, d’autre part, promouvoir des idées qui peinent à recevoir l’adhésion de la pensée dominante, mais qui ont un support politico-théorique extrêmement pertinent pour la construction d’un ordre social juste.

Concrètement, le réseau consciences citoYennes entend promouvoir une approche évolutive (c’est-à-dire non figée par des dogmes), constructive (c’est-à-dire positive) et intégrale (c’est-à-dire systémique ou holistique) pour parfaire les institutions. Pour atteindre cet objectif, nous utilisons tous les moyens légitimes pour améliorer la visibilité du réseau. La liberté d’expression et d’opinion étant de notre point de vue un acquis de civilisation qui ne doit être remis en cause que lorsqu’elle prend la forme d’une incitation à la haine.

En outre, la conscientisation est un élément central de notre approche. Il s’agit, pour nous, de permettre à chacun de reconnaitre que :

  1. Nous souffrons. Lorsqu’elle ne prend pas la forme d’une maladie somatique, cette souffrance peut prendre d’autres formes. Le relativisme des valeurs, que certains considèrent comme anodin, ainsi que le cynisme et le fondamentalisme et bien des « ismes » de notre époque sont emblématiques de ces formes de souffrance. Concernant plus spécifiquement le relativisme des valeurs, il est à la fois cause et symptôme de ces deuxièmes formes de souffrance. En tant que symptôme, il révèle un sentiment général de manque que l’on tente de compenser à travers le consumérisme contemporain de l’avoir et du paraitre. Tout se passe comme si nous avions envie de prouver et de montrer à l’autre qu’on existe. Globalement, il n’est pas exagéré de dire que tous les « ismes » dont souffre l’humanité manifestent, directement ou indirectement, une fatigue existentielle et une perte de sens.
  2. Cette souffrance est la conséquence logique de notre organisation sociale et économique.
  3. Par la volonté et l’organisation, nous pouvons en finir avec cette souffrance et, ainsi, éviter ses conséquences tragiques.

A la base de nos revendications

Le réseau consciences-citoYennes conçoit le monde occidental contemporain comme profondément désuni et déséquilibré. Comme nous l’expliquons dans notre page d’accueil, cette situation est en lien direct avec un modèle socio-économique qui génère un type de personnalité narcissique. Outre les conséquences psychiques et interpersonnelles de ce modèle, il impacte…

Organigramme

Le réseau consciences-citoYennes fonctionne avec un organe exécutif nommé « cercle citoyen », une assemblée citoyenne et des sympathisants. Le cercle citoyen est, notamment, constitué d’un coordinateur général. Avec l’assemblée citoyenne, le cercle citoyen réunit les idées collectives et produit le contenu du réseau en définissant sa ligne politique. Cette ligne est évolutive.