Communication du 20.04.2019

Chères, chers,

Nous vous communiquons ici nos recommandations de vote aux objets du 19 mai prochain :

1 – NON à la Loi fédérale relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS (RFFA). Dans une société citoyenne, la contribution des entreprises à la société et au bien commun n’est pas seulement de nature financière. L’économie et la société travaillent ensemble dans une nouvelle attitude de base – dans une attitude de responsabilité envers le tout, de coopération et de solidarité. En outre, une société citoyenne conçoit ses prestations de retraite d’État comme faisant partie d’un revenu de base décent, équitable et socialement financé.

2 – OUI à la mise en œuvre d’une modification de la directive de l’UE sur les armes (développement de l’acquis de Schengen). Dans une société citoyenne, il n’y a pas besoin d’armes. Les gens vivent dans une attitude de confiance et de coopération. Ils résolvent les rares conflits sous leur propre responsabilité par la communication, l’écoute et le respect mutuel.

Par ailleurs, nous souhaitons ici apporter notre soutien moral à Julien Assange, qui est torturé et toujours enfermé pour avoir, justement, dénoncé la corruption

des Etats. Nous maintenons également notre soutien moral aux Gilets jaunes.

Nos SalutationS citoyenneS,

Initiative pour les glaciers

La disparition de nos glaciers est un signal d’alarme! Si nous ne parvenons pas maintenant à arrêter le réchauffement climatique, nos moyens de subsistance subiront des dommages irréversibles. L’initiative pour les glaciers vise à mettre la Suisse sur le cap du climat. Les objectifs de l’Accord de Paris doivent être inscrits dans la Constitution : zéro émission de gaz à effet de serre d’ici à 2050 au plus tard.

Depuis la conférence de Paris en 2015, 196 pays ont signé ou se sont engagés à signer l’Accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré. Pour y parvenir, les émissions de gaz à effet de serre doivent être ramenées à zéro d’ici à 2050. La Suisse s’y est également engagée. Pourtant, la politique climatique actuelle est encore trop éloignée de ce qui doit être fait pour ne pas dépasser 1.5 degrés de réchauffement.

Avec l’initiative pour les glaciers, nous exigeons zéro émission d’ici à 2050 au plus tard. En tant qu’association de citoyennes et citoyens engagé.e.s, nous avons besoin d’aide et de soutien. Dès que 20’000 personnes se seront inscrites, nous débuterons la récolte de signatures.

Nous vous remercions d’avance pour votre engagement !


Initiative populaire fédérale pour un climat sain (initiative pour les glaciers)

La constitution fédérale est complétée comme il suit :

Art. 74a (Politique climatique)

Al. 1 La Confédération et les cantons s’engagent dans le cadre de leurs compétences en Suisse et dans les relations internationales à limiter les risques et les effets du changement climatique.

Al. 2 Pour autant que des émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine continuent d’avoir lieu en Suisse, leur effet sur le climat doit être durablement neutralisé par des puits de gaz à effet de serre sûrs au plus tard à partir de 2050.

Al. 3 Plus aucun carburant ni combustible fossile ne sera mis en circulation en Suisse à partir de 2050. Des exceptions sont admissibles pour des applications pour lesquelles il n’existe pas de substitution technique et pour autant que des puits sûrs en Suisse retirent durablement la quantité correspondante de CO2 de l’atmosphère.

Al. 4 La politique climatique est orientée vers un renforcement de l’économie et acceptable du point de vue social. Elle utilise notamment des instruments de promotion de l’innovation et de la technologie.

Dispositions transitoires

Al. 1 La Confédération édicte une législation d’application de l’Art. 74a dans un délai de cinq ans au maximum après son adoption par le peuple et les cantons.

Al. 2 La loi détermine une trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050 et cite des objectifs intermédiaires qui conduisent au moins à une réduction domestique linéaire. Elle règle aussi les instruments nécessaires au respect de la trajectoire de réduction.

APPEL DE LA PREMIÈRE “ASSEMBLÉE DES ASSEMBLÉES” DES GILETS JAUNES



Nous, Gilets Jaunes des ronds-points, des parkings, des places, des assemblées, des manifs, nous sommes réunis ces 26 et 27 janvier 2019 en « Assemblée des assemblées », réunissant une centaine de délégations, répondant à l’appel des Gilets Jaunes de Commercy.

Depuis le 17 novembre, du plus petit village, du monde rural à la plus grande ville, nous nous sommes soulevés contre cette société profondément violente, injuste et insupportable. Nous ne nous laisserons plus faire ! Nous nous révoltons contre la vie chère, la précarité et la misère. Nous voulons, pour nos proches, nos familles et nos enfants, vivre dans la dignité. 26 milliardaires possèdent autant que la moitié de l’humanité, c’est inacceptable. Partageons la richesse et pas la misère ! Finissons-en avec les inégalités sociales ! Nous exigeons l’augmentation immédiate des salaires, des minimas sociaux, des allocations et des pensions, le droit inconditionnel au logement et à la santé, à l’éducation, des services publics gratuits et pour tous.

C’est pour tous ces droits que nous occupons quotidiennement des ronds-points, que nous organisons des actions, des manifestations et que nous débattons partout. Avec nos gilets jaunes, nous reprenons la parole, nous qui ne l’avons jamais.

Et quelle est la réponse du gouvernement ? La répression, le mépris, le dénigrement. Des morts et des milliers de blessés, l’utilisation massive d’armes par tirs tendus qui mutilent, éborgnent, blessent et traumatisent. Plus de 1.000 personnes ont été arbitrairement condamnées et emprisonnées. Et maintenant la nouvelle loi dite « anti-casseur » vise tout simplement à nous empêcher de manifester. Nous condamnons toutes les violences contre les manifestants, qu’elles viennent des forces de l’ordre ou des groupuscules violents. Rien de tout cela ne nous arrêtera ! Manifester est un droit fondamental. Fin de l’impunité pour les forces de l’ordre ! Amnistie pour toutes les victimes de la répression !

Et quelle entourloupe que ce grand débat national qui est en fait une campagne de communication du gouvernement, qui instrumentalise nos volontés de débattre et décider ! La vraie démocratie, nous la pratiquons dans nos assemblées, sur nos ronds-points, elle n’est ni sur les plateaux télé ni dans les pseudos tables rondes organisées par Macron.

Après nous avoir insultés et traités de moins que rien, voilà maintenant qu’il nous présente comme une foule haineuse fascisante et xénophobe. Mais nous, nous sommes tout le contraire : ni racistes, ni sexistes, ni homophobes, nous sommes fiers d’être ensemble avec nos différences pour construire une société solidaire.

Nous sommes forts de la diversité de nos discussions, en ce moment même des centaines d’assemblées élaborent et proposent leurs propres revendications. Elles touchent à la démocratie réelle, à la justice sociale et fiscale, aux conditions de travail, à la justice écologique et climatique, à la fin des discriminations. Parmi les revendications et propositions stratégiques les plus débattues, nous trouvons : l’éradication de la misère sous toutes ses formes, la transformation des institutions (RIC, constituante, fin des privilèges des élus…), la transition écologique (précarité énergétique, pollutions industrielles…), l’égalité et la prise en compte de toutes et tous quelle que soit sa nationalité (personnes en situation de handicap, égalité hommes-femmes, fin de l’abandon des quartiers populaires, du monde rural et des outres-mers…).

Nous, Gilets Jaunes, invitons chacun avec ses moyens, à sa mesure, à nous rejoindre. Nous appelons à poursuivre les actes (acte 12 contre les violences policières devant les commissariats, actes 13, 14…), à continuer les occupations des ronds-points et le blocage de l’économie, à construire une grève massive et reconductible à partir du 5 février. Nous appelons à former des comités sur les lieux de travail, d’études et partout ailleurs pour que cette grève puisse être construite à la base par les grévistes eux-mêmes. Prenons nos affaires en main ! Ne restez pas seuls, rejoignez-nous !

Organisons-nous de façon démocratique, autonome et indépendante ! Cette assemblée des assemblées est une étape importante qui nous permet de discuter de nos revendications et de nos moyens d’actions. Fédérons-nous pour transformer la société !

Nous proposons à l’ensemble des Gilets Jaunes de faire circuler cet appel. Si, en tant que groupe gilets jaunes, il vous convient, envoyez votre signature à Commercy (assembleedesassemblees@gmail.com). N’hésitez pas à discuter et formuler des propositions pour les prochaines « Assemblées des assemblées », que nous préparons d’ores et déjà.

Macron Démission !Vive le pouvoir au peuple, pour le peuple et par le peuple.

Appel proposé par l’Assemblée des Assemblées de Commercy.

Il sera ensuite proposé pour adoption dans chacune des assemblées locales.

Communication du 28.02.2019


Chères, chers,

Nous sommes heureux de vous annoncer que le réseau conscienceS-citoyenneS fait peau neuve ! Il a adopté un nouveau logo, un nouveau site dont le nom de domaine lui est propre, une adresse pour les courriels.

Nous profitons de ce courriel également pour vous communiquer (tardivement, certes) notre recommandation de vote à l’objet du 10 février (« Stopper le mitage ») :

OUI. Dans une société citoyenne, le sol est perçu comme fondement de la vie et comme un présent. Il nous offre ce dont nous avons besoin. Le sol est un bien commun et est traité avec soin de manière appropriée. Le sol est utilisé de manière à ce que non seulement les humains et les générations futures soient préservés, mais également le monde environnant.

Par ailleurs, le réseau conscienceS-citoyenneS s’engage en faveur de l’initiative populaire « Contre les exportations d’armes dans les pays en guerre civile ». En ce sens,

nous vous invitons à signer l’initiative : https://wecollect.ch/fr/campaign/initiative-rectification ou à participer à la journée nationale de récolte de signatures qui aura lieu le 2 février.

Nos SalutationS citoyenneS,

Appel à boycotter les médias traditionnelles


Message à partager, afin que le citoyen soit au clair avec le terrorisme et son essence. 

Hello, je découvre aujourd’hui, via cet article http://www.legrandsoir.info/le-camion-blanc.html

que le président de la République française a publié ce message sur Twitter  

Élysée on Twittertwitter.com“”Nous allons intensifier nos frappes en Syrie et en Irak. Nous continuerons de frapper ceux qui nous menacent.” #Nice”

D’une part, ce message confirme que le terrorisme est bien une réaction à notre violence. Je dis “notre”, car cette violence est celle que l’on soutient, bon gré mal gré, à travers notre obéissance civile lorsqu’on paie des impôts et que l’on contribue à l’économie politique par notre travail.

Si cette violence est « nôtre », elle ne l’est qu’indirectement bien sûr, puisque ce n’est pas le citoyen lambda que nous sommes qui se trouve sur les champs de bataille, mais c’est bien nous qui donnons du contenu – volontairement ou non par notre insouciance travailleuse – à l’impérialisme culturel du capitalisme. En tant que suisse notre culpabilité se trouve à travers nos modes de vie et nos régimes politiques qui contribuent à la logique de la consommation.

D’autre part,  ce message fait directement le lien entre les événements tragiques de Nice et la guerre menée en Syrie et en Irak, alors qu’il ne s’agissait que d’une folie individuelle. 

Comment une Nation peut répondre à la folie d’un homme par les mêmes moyens que celui-ci ? 

Où se trouve véritablement la folie ? Qui sont les victimes ?…

Bref, si cela n’est pas déjà fait, je vous appelle à boycotter les médias traditionnelles durablement. 

Nous ne devons plus soutenir une information qui désinforme et qui manipule nos émotions en nous transformant en gentils spectateurs face au méchant loup. 

Salutations citoyennes,