Communication du 25.01.2020

Chères, chers,

En décembre, nous vous annoncions l’organisation d’un week-end à l’occasion du 10e anniversaire du réseau. Aujourd’hui, nous saisissons cette idée et prenons la température collective. En effet, avant d’organiser cet événement, il nous faut nous faire une idée de votre motivation, c’est-à-dire du nombre de participant-e-s potentiel-le-s. Pour ce faire, nous vous invitons à répondre à ce questionnaire et à nous renvoyer ce courriel avant le 29 février 2020 :

  1. Pensez-vous participer à ce week-end (OUI/NON) ?            
  2. Sur un jour ou deux (1/2) ?                                                           
  3. Comme participant-e, animateur/trice ou organisateur/trice ?  
  4. Avez-vous un week-end de préférence en septembre ?         
  5. Avez-vous des idées sur quoi/comment/où ?                       
  6. Dans le canton de Vaud ou ailleurs ?
  7. Avez-vous un sujet que vous souhaitez voir développer ?    

Plus aucune communication ne sera transmise à ce sujet hormis aux personnes ayant répondu, positivement, à cette enquête.

Pour rappel, l’idée est de nous rassembler et de partager les questionnements quant à, par exemple : mais, enfin, qu’est-ce que le capitalisme ?, de quoi souffrons-nous ?, de quoi avons-nous besoin pour être en harmonie avec la société ?, pourquoi pensons-nous qu’un changement est nécessaire ?, comment pourrions-nous améliorer notre communication et amener le changement ?, comment changer le monde, sans prendre le pouvoir, comment combiner cheminement spirituel et lutte politique, etc.  

Nous espérons, bien entendu, que des projets et des inspirations émergeront de ces échanges (tables rondes, conférences, atelier, travaux de groupe, jeux, vidéos, etc.). Nous concluons ce message avec cette citation de Bourdieu qui synthétise bien l’enjeu :

« La tâche la plus urgente me paraît être de trouver les moyens matériels, économiques, et surtout organisationnels, d’inciter tous les chercheurs compétents à unir leurs efforts à ceux des responsables militants pour discuter et élaborer collectivement un ensemble d’analyses et de propositions de progrès qui, aujourd’hui, n’existent qu’à l’état virtuel de pensées privées et isolées ou dans des publications marginales, des rapports confidentiels ou des revues ésotériques. […] Seule l’assemblée idéale de tous ceux, chercheurs ou militants, qui ont quelque chose à apporter à l’entreprise commune, pourra construire le formidable édifice collectif digne, pour une fois, du concept galvaudé de projet de société.” Contre-feux 2, 2000.

En vous remerciant pour votre intérêt et en espérant vous rencontrer à cette occasion…

Nos SalutationS citoyenneS,

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *